https://www.facebook.com/Schola-gr%C3%A9gorienne-de-la-cath%C3%A9drale-de-Strasbourg-114928500203463
 

SCHOLA GRÉGORIENNE DE LA CATHÉDRALE NOTRE DAME DE STRASBOURG

IMG_0625.jpg
 

À PROPOS 

PSX_20211114_165829.jpg

La Schola grégorienne de la Cathédrale est un chœur d’hommes d’une quinzaine de choristes pratiquant le chant grégorien. Créée en 1974, elle a vocation de servir la liturgie tous les dimanches, lors de la messe capitulaire de 9h30 à la cathédrale tout en participant aussi à des manifestations extérieures (concert à Beyrouth en 2010, participation à la messe de bénédiction du père abbé de l’Oelenberg en 2017, Messe dominicale en la Cathédrale de Florence en 2019, Messe pontificale du Jubilé de Ste Odile en 2021…). Son objectif est de promouvoir et faire découvrir le chant grégorien, sa richesse et sa beauté. Elle se fait un point d'honneur de maintenir ce patrimoine multiséculaire de l’Église.

Conditions d'accès :

  • Avoir eu une pratique chorale régulière (grégorien ou polyphonie)

  • Audition

  • Voix d’hommes uniquement


Rencontres:

  • Répétition à la chapelle St Jean de la cathédrale tous les dimanches et fêtes de 8h30 à 9h25

  • Soirée de travail au Munsterhof de manière occasionnelle pour répéter le programme prévu lors des manifestations extérieures.

 

"... nos chants n'ajoutent rien à ce que tu es mais ils rapprochent de toi ..."

( Missel romain, préface commune IV)

 
2020 - RC dir Schola-min.jpg

LE MOT DU DIRECTEUR DE LA SCHOLA

Richard CHALOT

"Olivier Messiaen, grand fervent du chant grégorien, disait à son sujet : « c’était l’un des plus grands trésors que nous possédions ». Faut-il garder cette phrase au passé ?

Dom Jacques-Marie Guilmard, moine de Solesmes, nous rappelle que c’est LE chant de l’Église romaine, et qu’il fait partie de la prière liturgique. Je cite quelques phrases de son interview du 12 juin 2016 trouvée sur le net : « Depuis le VIIIe siècle, ce chant tisse un lien à travers l’histoire de l’Église, année après année. Nous sommes ainsi rattachés à l’Église du passé, en vue du futur. En tout cas, avec ses douze siècles d’âge, c’est le plus ancien répertoire de musique connu dans le monde. Et quelle richesse de mélodie et de spiritualité, avec une échelle de difficulté allant des chants de la foule jusques aux mélodies complexes réservées au soliste ! Il s’adapte aux diverses formes de la prière : adoration, louange, imploration, demande, pénitence. C’est une prière complète – tant pour un groupe que pour une personne seule qui veut le pratiquer en méditant. »


Même si on ne s’en rend pas toujours bien compte, ce chant reste encore très vivant.


Pensons par exemple :

- au festival de Watou ( tous les trois ans (le prochain aura lieu mercredi 25 au

dimanche 29 mai 2022) - Je me souviens encore de ce chœur de Watou venu chanter une messe de 11h dans notre Cathédrale. C’était dans les années 80…

- au site Grégorien en paroisse créé en 2016 par 4 paroisses de l’Ouest parisien qui se veut être un site collaboratif entre les chœurs grégoriens de paroisses ou opérant dans le cadre de la liturgie paroissiale liée à la forme ORDINAIRE de la Liturgie issue du

Concile Vatican II

En tant que chanteurs - et j’imagine qu’il doit en être de même pour les fidèles de la messe de 9h30 - nous sommes toujours émerveillés par la richesse et la variété du répertoire que nous

propose l’ordo liturgique. Chaque introït éclaire un point particulier de la célébration qui va suivre ; chaque graduel - certes réduit à deux versets - est une méditation sur l’homme dans sa relation à Dieu (on pourrait dire la même chose des traits… d’autant plus qu’ils proposent généralement le psaume complet); chaque alléluia est un élan vers Dieu ; chaque offertoire - avec ses versets de plus en plus aigus et acrobatiques - un cheminement de la condition

humaine vers la plénitude céleste ; à côté de cela, les antiennes de communion donnent souvent une illustration sonore du texte de l’évangile qui vient d’être lu. A travers le lien étroit entre la parole sacrée et le chant - un docteur actuel en histoire des religions, Frédéric Rantières, y voit « le Verbe divin qui se révèle à l’humain » - on sent bien l’élan des chantres qui ont créé, développé et remodelé ce répertoire en nourrissant leur méditation par les

psaumes et des paroles de l’Evangile ou de l’ancien testament.

C’est en cela, me semble-t-il, que notre chant, aujourd’hui, peut aider les fidèles qui nous écoutent à approcher - par l’ouïe,

c’est-à-dire la sensibilité par opposition à l’intellect - quelque chose de l’ordre du mystère du Christ, en résonance avec les lectures et l’ensemble de la célébration.

Il m’arrive de dire que si nous, chefs de chœurs, devions choisir les chants, on risquerait de se limiter à quelques grandes pièces du répertoire, quelque « tubes ». La richesse de l’ordo

liturgique va bien au-delà. Chaque année, c’est ainsi un plaisir renouvelé de dérouler ce « calendrier des chants », qui est celui de l’année liturgique c’est-à-dire celui du cheminement du Christ parmi et avec les hommes.

C’est une mission que nous sommes heureux de pouvoir remplir tous les dimanche. "

Richard Chalot - Lundi 14 juin 2021

 
audit-valentin-wittmann-compagnie-regionale-des-commissaires-aux-comptes-1599639692.jpg

LE MOT DU PRÉSIDENT

Valentin Wittmann

En construction

 

LE MOT DU DIRECTEUR ADJOINT

Francis VONARB

48382897_161212121509277_6982489806697660416_n.jpg

Après le départ de l'abbé Michel Wackenheim au début des années 1980 , la poste de directeur de la Schola étant devenue vacant, c'est le Maître de Chapelle d'alors, Robert Pfrimmer, parfois assisté par moi-même, qui assurait la direction de la Schola. Après de nombreuses recherches et sollicitations, notamment menées par le Chanoine Jean Ringue, Custode de la Cathédrale, c'est Antoine Veste qui prit après quelques mois de vacance, le poste de directeur de la Schola.

 
AVT_Michel-Wackenheim_2831.jpeg

LE MOT DU FONDATEUR

Chanoine Michel WACKENHEIM

En construction

 

LE COMITÉ

audit-valentin-wittmann-compagnie-regionale-des-commissaires-aux-comptes-1599639692.jpg

VALENTIN WITTMANN

Président

20191027_120542.jpg

JOSEPH BECKER

Secrétaire

IMG_3357.JPG

EUGÈNE ZEIL

Président honoraire

bernard_riwer (1).jpg

BERNARD RIWER

Trésorier

 
tumblr_inline_pjzz4uDqa01syao3v_500.jpg

VINCENT CREUTZ

Secrétaire adjoint

200300452_2958102264442783_4874864777866514627_n (1).jpg

VICTOR WELLER

Chargé de communication - archiviste - webmaster

1781997_859870704051690_4595625809810519610_n.jpg

DANIEL FRITSCH

Réviseur aux comptes

page-blanche.jpg

RICHARD CHALOT

Chef de choeur

 
IMG_3459_edited.jpg

LES MEMBRES

Sont membres de la schola grégorienne :

Michele Anzalone, Joseph Becker, Gérard Bitsch, Maximillien Brouchet, Yves Brouchet, Serge Bueb, Richard Chalot, Vincent Creutz, Daniel Fritsch, Giordano Mastrocola, Jean-Marie Messmer, François Muller, Robert Pfrimmer, Jean-François Rabier, Bernard Riwer, Alexandre Sigrist, Léonard Steinmetz, Rémi Studer, Francis Vonarb, Jean-Louis Vorillon, Victor Weller, Valentin Wittmann, Eugène Zeil

ainsi que les membres décédés qui ont rejoints l' Église du ciel :

Antoine Veste ( + mai 2008), Albert Ruf ( + mai 2015), François Dimarco (+ 3.5.2018), Romain Bornert (+ 27.11.2018), Alphonse Verdun (+ 5.5.2019), Paul Bernhart (+10.10.2021), Robert Schmitt (+ 16.3.2022)

 
270030396_458083855887924_1653749597967692076_n_edited.png

LES CHANTRES DE LA SCHOLA

Les chantres  sont au service de la liturgie.
Ils animent et invitent l’assemblée des fidèles à participer par le chant de l’ordinaire grégorien de la messe de 9h30.

Chantres : Daniel Fritsch, Jean-Marie-Messmer, Rémi Studer, Francis Vonarb, Victor Weller

 

CONTACTER SCHOLA GRÉGORIENNE DE LA CATHÉDRALE DE STRASBOURG

Presbytère de la Cathédrale Notre Dame de Strasbourg - 1 rue de Rohan, 67000 Strasbourg




  • Facebook

Merci pour votre envoi !

 

RETROUVEZ LA SCHOLA GRÉGORIENNE SUR FACEBOOK